Précédemment sur le site…

  • « Bonjour, moi c’est Angie, dis-je, sentant monter le rouge aux joues, alors que je devenais le centre d’intérêt de la salle entière.

Une douzaine de paires d’yeux se posèrent sur moi.

  • Bonjour Angie, répondirent à l’unisson tous les autres membres des Livrophages Anonymes. »

 

Donc, moi c’est Angie, j’ai 48 ans et je suis livrophage.

Je vis dans un petit village près de Marseille. Je travaille à être heureuse mais je suis mal payée.

Je lis beaucoup donc, je bois beaucoup de cappuccino, je fume trop, je cultive des tomates bio et des courgettes (mais l’an prochain je me mets au Tabac !).

Suivant la saison, je regarde passer les mouettes, les hirondelles, les canards sauvages ou le héron. J’habite au bord de la rivière.Je glande sur Facebook, je Twitte un peu, je n’instagrame pas beaucoup…

Je consomme anxiolytiques et antidépresseurs (pour contrer les effets du café et de la clope). Je suis accro au chocolat et au gingembre confit, et au chocolat au gingembre confit.J’aime la mer (de près), les bateaux (de loin).

J’aime l’humour, noir ou en couleur.

Je souffre de trouble bipolaire, alors pour rester zen, je dors beaucoup… Vraiment beaucoup ! (Je suis une adepte de la sieste de 3 heures. Quinze minutes qu’il disent ? Même pas le temps de s’endormir qu’il faut se lever ! ).

J’ai plein de phobies, de vraies phobies handicapantes : le dentiste, les hôpitaux, les autoroutes, les escaliers, les ascenseurs, les avions, les grands espaces et les tout petits, la montagne et tout ce que je ne connais pas.(Oui je connais Monk, on est de la même famille)

Je tente de guérir de ce handicap. J’ai testé dans le désordre : les TCC, l’EMDR, la réalité virtuelle, la sophrologie, le sport, l’EFT, l’hypnose et j’en oublie certainement. Du coup avec un petit mix de tout ça, je vais un peu mieux, merci !

Ma première histoire d’amour avec la littérature m’est tombée dessus à 7 ans, c’était la série Alice de Caroline Quine et j’ai conservé un attrait particulier pour les romans policiers.

Depuis 2017, j’organise un salon de littérature LGBT, à Auriol (13), intitulé Des Livres et Des Hommes et participé à l’écriture de plusieurs recueils de nouvelles au profit de l’association Le Refuge.

Vous en savez presque autant sur moi que mes amis, pour le reste, demandez et je vous répondrai et si vous me cherchez, je suis planquée derrière un livre.